Evénement à venir
Webinar R.O.I d'un projet SIRH : quel résultat et comment l'évaluer ?
Jeudi 28 novembre
En savoir plus

Crosstalent donne la parole aux experts !

Dans cette nouvelle catégorie de notre blog, nous vous présentons des experts dans leur domaine et leur donnons carte blanche pour vous parler de différents sujets comme la transformation digitale, les nouvelles obligations légales ou les baromètres sociaux. 

L’expert

Olivier BACH

Olivier BACH

Avocat associé

Avocat spécialiste en droit social et associé co-créateur d’Eole Avocats, cabinet reconnu pour son expertise en droit du travail et de la protection sociale. Il est également formateur pour le Cabinet, et pour Francis Lefebvre Formation en qualité d’expert.

Savoir vivre avec son temps !

L’environnement du droit social français reste particulièrement complexe, n’en déplaise à ceux qui prêchent la volonté de dérèglementer à tout crin…

L’Entreprise doit donc s’assurer de manière constante, de respecter des obligations strictes notamment dans la gestion de ses ressources humaines.

Qui aurait l’idée, aujourd’hui, de produire un bulletin de paie « manuel » ?

L’automatisation a toujours été pour l’homme source de rationalisation de temps. Au 21ème siècle, elle prend la forme de la digitalisation et celle-ci est également et fort heureusement synonyme de sécurisation juridique.

Dans l’environnement du chaudron bouillonnant de la législation sociale, toujours en quête de « mieux » par une mobilité constante et souvent déroutante, la digitalisation sert les ressources humaines tout au long de la chaîne, tant au niveau des relations individuelles que des relations collectives de travail.

L’introduction des technologies digitales dans les services RH a bouleversé les fonctionnements.

Synonymes de gain de temps et donc de productivité pour une fonction support essentielle au bon fonctionnement de l’entreprise, elle se matérialise au travers du logiciel de paie en première intention. Celui-ci doit être exempt de tout vice pour permettre le paiement du salaire sécurisé, dans un environnement règlementaire extrêmement complexe et toujours plus contrôlé. Ce logiciel peut d’ailleurs s’intégrer dans un environnement plus global, un SIRH (système d’information des ressources humaines), qui va lui, embrasser toute la matière. Une composante « gestion des temps » permet ici de suivre rigoureusement le décompte du temps de travail de tous les salariés de l’entreprise, dont on sait qu’il est particulièrement source de contentieux lorsqu’il n’est pas strictement encadré par les RH.

L’avocat-conseil que je suis préconise toujours la digitalisation, car elle garantit la sérénité juridique. Une BDES informatisée permet de fonctionner de manière fluide avec son CSE, en permettant notamment un partage d’informations « fraîches » en temps réel. Le processus d’information-consultation de l’instance devient plus simple puisque tous les échanges pourront intervenir par ce prisme simplifié. Le dialogue social devient de facto de meilleure qualité et permet d’avancer dans une dynamique toujours plus consensuelle.

A mon sens, ces outils digitaux permettent aujourd’hui à la fonction RH de bénéficier d’une vision transverse de son activité, à la fois qualitative et quantitative.

Appréhender le droit social dans notre 21ème siècle, c’est aussi savoir le faire vivre par les outils digitaux. Nos gouvernants l’ont d’ailleurs bien intégré puisque le Code du travail lui-même, entre dans cette nouvelle ère en devenant numérique et intelligent. A bon entendeur…

Quand le vent du changement se lève, les uns construisent des murs, les autres des moulins à vent 

Entreprises, faites de la digitalisation des ressources humaines, votre moulin !