Article Crosstalent
Comment améliorer l’expérience collaborateurs ? Nos bonnes pratiques !

Lire l'article

L’enquête menée par Syntec Numérique révélait qu’en 2019, 88% des ESN interrogées envisagées de réaliser une ou plusieurs acquisitions au cours des 24 prochains mois et que leur chiffre d’affaires était en constante évolution.

Suite à l’apparition de la crise de la Covid-19, le secteur aurait pu s’effondrer, mais il s’avère que ce dernier a plutôt bien résisté et que les perspectives pour 2021 sont à la croissance. Toujours selon le Syntec Numérique, les dépenses IT des clients des ESN devraient connaître une hausse de 53% ce qui laisse présager de belles perspectives d’avenir pour les ESN et leurs talents.

Ainsi, l’année 2021 sera charnière pour les ESN et voici les grands enjeux auxquels elles devront répondre !

L’Intelligence Artificielle au service du sourcing des meilleurs profils.

Le principal atout des ESN est de proposer à leurs clients un accompagnement et une expertise couvrant l’ensemble de leurs projets. Ainsi, de par l’importance de leurs ressources – tant humaine que technologique – ainsi que par la diversité de leurs profils et de leurs compétences, les ESN garantissent une conduite de projet respectueuse des attentes clients et des délais.

Mais pour ce faire, les ESN doivent veiller à la qualité de leurs recrutements. L’étude 2020, du Syntec Numérique nous présente les principales caractéristiques des salariés des ESN. Avec 26.5% du personnel ayant moins de 30 ans, 72.1% de cadre et une rémunération brute moyenne de 49.9 K€, les recrutements doivent être précis et de qualité.

La force des ESN est de mettre le numérique au service de leurs besoins et notamment dans le domaine du recrutement. Entre pénurie de profils qualifiés et difficultés d’attirer à soi les meilleurs talents, les ESN doivent s’appuyer sur les atouts du numérique et de la digitalisation pour sélectionner les meilleurs profils et les intégrer dans leurs équipes.

Recrutement via les réseaux sociaux, mise en place de chat bot consacrés au recrutement, utilisation de l’IA et du matching candidat entreprise, sont autant d’outils de recrutement qui permettront aux ESN de nourrir leurs viviers de candidat.

Digitaliser les processus de gestion et fidélisation des talents.

Les ESN, comme l’ensemble des entreprises actuelles, sont non seulement confrontées à la difficulté de recruter des talents, mais aussi et surtout à celle de les conserver en leur sein.

Les personnels des ESN, du fait de leur profil, font partis des salariés les plus susceptibles d’être débauchés par la concurrence. Il est donc primordial pour les ESN d’être en mesure de les retenir. Afin de répondre pleinement aux attentes des talents, il est indispensable de mettre en place une gestion digitalisée de la fidélisation des talents. D’ailleurs, en 2019, un peu plus de la moitié des ESN sondées par Syntec Numérique confirmaient avoir instauré un baromètre d’adhésion auprès de leurs employés.

Cette digitalisation permet d’identifier les éléments considérés comme importants par les salariés et qui les motiveront à poursuivre leur relation de travail avec les ESN. Parmi les facteurs déterminants de la fidélisation des talents, nous comptons :

  • La mise en place du télétravail et/ou de possibilité de flex-office.
  • La politique de mobilité interne.
  • La politique de QVT et de bien-être au travail.
  • La formation et la montée des compétences.
  • La formation et la montée en compétences.
  • La rémunération.

Veiller à la qualité des profils et de leurs compétences.

Sur le marché du travail, et encore plus dans le secteur du numérique et des nouvelles technologies, l’obsolescence des compétences est extrêmement rapide. En moyenne, la validité des compétences du secteur n’est que de deux ans.

Recourir aux services d’une ESN dans le cadre du développement et de la mise en place de projet, permet aux entreprises de s’assurer du niveau de compétences des intervenants. En effet, assurer le suivi et l’actualisation des compétences pour un ou même pour un petit groupe de salariés dans une entreprise composée de multiples services et métiers est bien plus complexe que de veiller à la formation et à l’acquisition des dernières connaissances au sein d’une structure spécialisée dont le cœur du métier est celui du numérique et du digital.

Lorsque l’on interroge les dirigeants des ESN, ils sont 89% à affirmer que l’approfondissement technique des compétences est la priorité numéro 1 en termes de formation.

Gérer les compétences en dehors des référentiels métiers.

Si l’approfondissement des compétences techniques est essentiel dans les métiers de l’ESN, elles ne sont pas les seules à prendre en compte et à avoir de l’importance.

L’acquisition de Soft Skills est aujourd’hui indispensable afin de fidéliser ses talents, mais également pour s’assurer d’exploiter pleinement tout leur potentiel. Au sein des ESN, toutes les conditions sont réunies pour favoriser l’acquisition et le développement de ces compétences annexes aux compétences techniques métiers.

Les ESN ont également la possibilité de mettre en place et de développement des modes et moyens alternatifs d’acquisition des compétences, tel que :

  • Les groupes de travail.
  • Le tutorat.
  • L’e-formation.
  • etc.

Les ESN doivent se servir de leurs particularités et de leurs singularités afin de redynamiser leurs salariés ainsi que leurs compétences. La diversité des profils, des clients, des expériences et des missions contribuent à en faire des experts de pointe dans tous les domaines du numérique.