Vœux 2022
Crosstalent vous souhaite une bonne année 2022

Voir nos actualités

Pour les entreprises, l’année 2021 a été placée sous le signe de la digitalisation et de l’innovation technologique. Depuis un bon moment, elles sont nombreuses à mettre en place leur transition vers le digital afin de faire face à l’évolution constante de leurs marchés. Beaucoup de fonctions dans les entreprises évoluent et la Fonction Ressources Humaines n’est pas en reste puisque que cette année, elle digitalise de plus en plus ses différentes missions. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les différentes tendances en termes de formation en 2021 qui sont amenées à évoluer dans les années à venir.

1. Les nouveaux formats de formation :

Cette année de nombreuses entreprises en troquées les formations classiques pour de nouveaux formats de formation à savoir :

Le Digital Learning :

Il s’agit d’une méthode d’apprentissage qui repose sur l’usage d’outils digitaux tels que : les serious games, les images, les vidéos ou encore les classes virtuelles. Le digital learning a plusieurs avantages.

  • Pour l’apprenant, les formations en e-learning permettent : de gagner en temps (l’apprenant peut suivre les formations de chez lui), d’être autonome (l’apprenant peut avancer à son rythme), de suivre sa progression ou encore d’avoir des horaires d’apprentissage flexibles.
  • Pour l’entreprise, ce type de formation permet de faire des économies sur le coût de la formation, de former autant plusieurs collaborateurs sans contrainte de nombre, ou de piloter l’acquisition des compétences.

En ce qui concerne les inconvénients de ce format de formation, nous pouvons noter :

  • Pour l’apprenant, le contenu des formations en e-learning sont relativement général, elles ne tiennent pas compte de certaines spécificités relatives à l’apprenant. De plus, ce type de formation nécessite que l’apprenant investisse dans un bon matériel pour pouvoir suivre les cours ( exemple : bonne connexion internet). Pour finir le digital learning demande du temps et énormément de concentration, toutefois, il est fréquent que les apprenants se laissent distraire durant les séances.
  • Pour les entreprises, les formations à distance ne favorisent pas la communication entre les apprenants. Or, c’est pourtant un point important pour les entreprises. De plus, il faut noter que les formations à distance ne conviennent pas à tous les domaines. Dans ce cas, il faut plutôt opter pour des formations hybrides. Pour finir nous pouvons également relever comme inconvénient le manque de motivation des apprenants ou encore l’investissement dans des outils informatiques.

Le Micro Learning :

C’est une modalité de formation ou d’apprentissage en séquence courte de 30 secondes à 3 minutes, utilisant texte, images et sons. C’est la modalité parfaite pour les salariés qui ne disposent pas de beaucoup de temps mais qui souhaitent tout de même accroître leurs compétences.
Pour ce qui est des avantages de ce type de formation, elles sont sensiblement identiques à celles du digital learning à la seule différence que les formations en micro learning sont très courtes, ludiques et accessibles aussi bien sur un ordinateur qu’une tablette que sur un smartphone. Toutefois, cette modalité à un inconvénient non négligeable tant pour l’apprenant que pour l’entreprise. La formation est trop courte. De ce fait, elle ne permet pas à l’apprenant d’acquérir les compétences de manière approfondie.

L’adaptive Learning :

Il s’agit d’une méthode éducative qui utilise des programmes informatiques comme outils d’enseignement chargés d’organiser les ressources humaines et les supports d’apprentissage en fonction des besoins uniques de chaque apprenant.

Contrairement aux autres formats de formation, le contenu de ce format de formation n’est pas générique, il ne peut être généré qu’en fonction de certaines conditions. Par exemple, la formation peut être séquencé en fonction des préférences de l’apprenant ou encore en fonction de compétences/aptitudes de l’apprenant. Prenons le cas d’une formation séquencée en fonction des compétences des apprenants. Nous obtiendrions le schéma suivant :

Pour ce qui est des avantages de l’adaptive learning, ce format d’apprentissage s’adapte au rythme, aux besoins et aux difficultés de chaque apprenant en générant des contenus uniques et pertinents pour l’apprenant. De plus, le parcours d’apprentissage est continuellement ajusté en fonction de ses résultats. Pour les entreprises, ce format est intéressant car il permet aux entreprises de suivre le parcours des apprenants en temps réel et de prendre connaissance de leurs difficultés.

En ce qui concerne les inconvénients, ce format d’apprentissage demande de la patience et de l’assiduité. Pour un apprenant, qui a de réelles difficultés et qui souhaite acquérir des capacités rapidement, progresser lentement peut très vite devenir lassant et frustrant.

2. L’évaluation des formation

L’importance et même la nécessité de la formation professionnelle n’est plus à démontrer. Toutefois, c’est un investissement à long terme dont le retour n’est pas toujours assuré. C’est pourquoi mettre en place une évaluation afin de s’assurer de sa qualité et de son efficacité est plus que primordiale et même obligatoire (loi du 5 mars 2014).
Pour l’évaluation des formations, les entreprises ont tendance à opter un mix d’évaluations à chaud et à froid. Pour rappel :

Une évaluation à chaud :

C’est une méthode d’évaluation qui vise à tester les connaissances acquises lors de la formation de manière générale et à recueillir les ressentis de l’apprenant directement à la fin de la formation. Pour réaliser des entretiens à chaud, les entreprises se servent en général des QCM, des entretiens collectifs et des questionnaires de satisfaction.

Une évaluation à froid :

Une évaluation à froid quant à elle, est une méthode d’évaluation qui vise à analyser l’impact de la formation sur la façon dont l’apprenant travaille et sur les performances de l’entreprise et de l’apprenant. Contrairement à l’évaluation à chaud, l’évaluation à froid peut être réalisée des mois voire des semaines après la fin de la formation, le but étant d’observer les changements de l’apprenant sur le long terme. Bien que ce soit une méthode d’évaluation efficace et pertinente, beaucoup d’entreprises la néglige à cause du manque de temps et de moyens pour sa mise en place ou encore à cause de la difficulté de sa mise en œuvre.

3. La gamification de la formation :

La gamification ou encore l’art de rendre l’apprentissage ludique commence de plus en plus à gagner le marché de la formation. Elle séduit de plus en plus les DRH, principalement pour ces deux raisons :

  • Ce type de formation est utilisé comme levier de motivation : la compétition. Personne n’aime perdre ou encore être le dernier, ce qui permet de stimuler l’engagement des apprenants lors des formations;
  • La gamification de la formation permet d’améliorer l’expérience de l’apprentissage à travers un contenu à la fois divertissant et efficace;

Un exemple que vous connaissez sans doute très bien est le serious game. Il s’agit d’un outil de formation ayant pour but de faciliter l’apprentissage et l’amélioration des compétences à travers des jeux.

Pour aller plus loin, découvrez les dernières tendances en termes de recrutement.