Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

L’afterwork, pourquoi décider d’en organiser ?

Mélanie Corlay 0


Rentré dans les habitudes des anglo-saxons, l’afterwork commence à entrer dans les mœurs françaises et à être considéré comme « la soirée du jeudi ».

Mais l’afterwork est-il considéré comme une simple bière entre collègues ou a-t-il une réelle utilité dans la vie de l’entreprise ?

Les afterworks ont vocation à créer des connexions entre les collaborateurs en dehors des heures de travail et cela n’est pas sans arrière-pensée. Si vos collègues se découvrent des points en commun en dehors de leur job, ils auront aussi plus de facilité à communiquer et à travailler ensemble dans le cadre de leur vie professionnelle.

Les français accordent de plus en plus d’importance à leur cadre de vie professionnel et bien s’entendre avec ses collègues est un critère important pour beaucoup d’entre eux. Un salarié heureux c’est deux fois moins d’arrêts maladie, six fois moins d’absentéisme et 55% de prise d’initiative en plus*.

D’après une étude réalisée par Wehobby, 89% des collaborateurs sont plus motivés au travail lorsque l’employeur prend en compte le bien-être physique et mental de ses employés**.


Aujourd’hui, 60% des français qui participent à des afterworks considèrent cela comme décisif dans leur bien-être en entreprise.***

Comment instaurer les afterworks dans son entreprise ? 

Il faut savoir qu’il y aura peut-être des personnes réfractaires à cette idée qui souligneront le fait que:

  • « Chacun fait ce qu’il veut après ses journées de travail et que l’on a pas à être obligé de passer ce temps avec ses collègues. » 
    A aucun moment vos collaborateurs ne doivent se sentir obligés d’être présent à cet événement et ne doivent se sentir mal si ils n’y étaient pas.

Un bon moyen de lancer cette « habitude du jeudi soir » est de sonder vos collaborateurs en leur demandant si cela les intéresserait que vous organisiez des afterworks, la fréquence de ceux-ci, les lieux qu’ils aimeraient découvrir ou les activités qu’ils apprécieraient faire entre collègues. Grâce à cela, vous les incluez dans la mise en place de ces événements et si ils se sentent concernés et écoutés, cela les motivera davantage à y participer.

Avoir une fréquence en cohérence avec ce qui a été annoncé et décidé avec les collaborateurs est important afin de les habituer. Cependant, avoir des événements annexes qui collent à l’actualité de l’entreprise est aussi appréciable.

Les deux critères importants pour les français dans la participation aux afterworks sont la proximité du bureau et l’originalité du lieu, bien choisir le lieu est donc primordial et pour cela, il y a deux écoles :

  • Avoir un QG : certaines entreprises ont un bar de prédilection qui est considéré par les collaborateurs comme un lieu repère, celui-ci se trouve souvent à côté des bureaux.
  • Faire découvrir des nouveaux lieux à chaque afterwork : afin d’inciter vos collaborateurs à être présent à chaque fois, leur faire tester des activités et des bar atypiques permet de maintenir l’intérêt pour l’événement. 

L’important dans votre démarche est d’écouter vos collaborateurs et de suivre leurs besoins et leurs envies. 

*Etude Harvard/MIT
**Etude WeHobby 
Etude Opinion Way pour Privateaser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *